Biographie de Luc Simon

Sportif, entrepreneur, passionné d’architecture navale et de design, PDG  du groupe Simon

Né 14 février 1963 le jour de la Saint-Valentin à Cherbourg, deux signes qui ne trompent pas, Luc Simon est marqué à vie comme un amoureux de la mer !

Son père, industriel, était fournisseur des armées et à ce titre il avait accès à l’arsenal et aux constructions navales de Cherbourg. Souvent Luc accompagnait son père et mettait ainsi les pieds sur des navires qui allaient devenir le fleuron de notre Marine Nationale. Dès son plus jeune âge, Luc Simon développe une passion dévorante pour les bateaux et la mer, se levant à l’aube pour voir manoeuvrer le France ou le Queen Elisabeth.Pratiquement toute sa famille a un pied sur l’eau, d’abord ses grands-parents qui vivaient directement sur la plage de Siouville-Hague à la pointe du Cotentin, un oncle au chantier naval de Normandie et un autre armateur de pêche à Boulogne sur Mer avec lequel il fera campagne en mer d’Irlande. Un de ses beaux-frères est même sous-marinier et un autre ingénieur à la DCAN, toujours dans les sous-marins.

Bien évidemment cet amour pour la mer passe par l’école de voile et par l’Optimiste dès son plus jeune âge. Une phase de construction qui se fait en même temps que celle du port de plaisance de Cherbourg, encore un signe annonciateur. Une vie professionnelle éclectique. Après des études au Lycée Professionnel Ingénieur Cachin de Cherbourg, il s’intéresse de très près à l’architecture navale. Complet autodidacte en la matière, il passera ses diplômes après avoir dessiné ses premières unités.Avant de rejoindre le monde des bateaux et de la mer. Luc Simon a une vie professionnelle plutôt diversifiée et marquée par des aventures sportives. Fougueux de nature, il s’intéresse à la course auto et moto avant de prendre conscience des enjeux écologiques qui vont progressivement devenir le fil conducteur de toute sa carrière et même de sa vie.

Le dernier Trappeur, film documentaire et de fiction de Nicolas Vanier en 2004 .Grand Nord avec des chiens de traîneau dans le Yukon canadien. (Photo d’équipe, Luc Simon, 3ème depuis la droite, sur le tournage du filme “Le dernier Trappeur” de Nicolas Vanier en 2004).

Terminées les autos et les motos, direction le Grand Nord avec des chiens de traîneau, et les transatlantiques à bord de Pen Duick VJ. Eric Tabarly fait d’ailleurs partie des hommes qui ont marqué sa vie par son approche de la mer et des bateaux, tout comme Alain Prost l’a marqué par sa vision technologique et sa rigueur. Ces expériences ont forgé son instinct de survie, une ténacité et une sérénité qui lui ont permis de faire face à la crise actuelle.

Voyage Cadix-Rio 2003 sur le Pen Duick VI, voilier d'Eric Tabarli (Luc Simon) (A bord du  Pen Duick VI d’Eric Tabarli en 2003)

Après des années d’architecture d’intérieur et de design dans différents domaine du luxe, on le retrouve dans la cession d’entreprise. Les affaires sont florissantes et il décide de tout abandonner pour se lancer dans sa seule vraie passion, l’architecture navale et le design des bateaux. Galileo Yachts Simon va voir le jour en Suisse et plus encore le chantier de construction à Kénitra près de Rabbat au Maroc. C’est une incroyable success story, résultat d’un travail acharné, qui se traduit par une vingtaine de bateaux vendus en cinq ans et plus de 200 personnes travaillant au chantier.

 Chaudronnerie : Team Industrie, chantier naval de Kénitra - groupe Simon, Maroc. (Assemblage du Kéréon 78, chaudronnerie du chantier naval de Kénitra)

Fidèle à ses principes, les unités conçues et fabriquées sont le plus possible respectueuses de l’environnement, la construction se fait en Sealium, facilement recyclable et l’architecture navale développée favorise les faibles consommations. Le design prend également une grande part dans sa vie avec des projets importants dans les bateaux et dans les bâtiments ou des ouvrages d’art. Aujourd’hui, sa passion et son sens artistique s’expriment à travers trois marques phares de bateaux en aluminium – Arkona, Kéréon et Montara – qu’il construit à chaque fois comme des pièces uniques, des œuvres d’art.

Galileo 77 Kereon Catamaran transatlantique : magazine Yachts septembre 2005.Design et architecture navale Luc Simon. (Le Galileo 77 Kereon un catamaran transatlantique, conception et design Luc Simon)

Début 2011, Luc Simon reprend le chantier naval Pronaval SA à Genève. Depuis 1963, Pronaval est une véritable institution dans le paysage du nautisme lémanique avec 150 bateaux en hivernage, des ateliers à Corsier et une marina au port de la Belotte (Genève). En 2013, l’Etat de Genève entre dans le capital de Pronaval SA par l’intermédiaire de la FAE à hauteur de 13%. Ceci permet de financer les investissements de Pronaval SA tout en évitant l’endettement de la société. Afin de d’optimiser la marina de la Belotte et de gérer sa buvette, Luc Simon passe le cours des cafetiers et obtient la patente. Pronaval SA : port et maina de la Belotte - groupe Simon, Genève (Marina du port de la Belotte, Cologny – Genève)

Souhaitant centraliser ses achats, Luc Simon a repris début 2014 la boutique La Seiche. Entièrement rénovée en 2014, cette boutique de 200 m2 est spécialisée depuis quarante ans dans l’accastillage, les articles nautiques, l’habillement et la décoration marine. La même année, Luc Simon s’est associé à Louis Muskens pour reprendre progressivement la société Aquasport qui importe les bateaux Correctcraft depuis 1983 en Suisse, vend du matériel spécialisé pour le ski et le wakeboard et gère l’hivernage de 120 bateaux. Enfin, Luc Simon a pris une participation de 50% dans VPR Ateliers SA, spécialisée dans les réparations composites, les vernis et les peintures dans le domaine de la carrosserie automobile et nautique à Gy.

Boutique La Seiche – Genève, magasin d’articles nautiques. Accastillage, gréements, électronique et produits d’entretien pour bateau, habits, accessoires, cadeaux et décoration à thème marin, jouets d’enfant pour et autour de l’eau. (Boutique La Seiche – Genève, magasin d’articles nautiques.)

Luc Simon  est à l’initiative du projet de reconversion de l’ancien espace industriel de l’usine Rencast à Douvaine (France) en un pôle nautique multifonction et multiprofessionnel. Ce projet d’environ 5’500 m2 implique d’importants travaux de restructuration du bâtiment. Son intégration paysagère dans la zone d’activité des Esserts à Douvaine est primordiale. Cette  zone est actuellement en pleine extension. La communauté de communes du Bas-Chablais en gère l’aménagement et le développement.  Le Pôle Nautique du Léman sera un signal fort de modernité s’inspirant avec ses couleurs et ses courbes des lignes nautiques. Il sera recouvert de bardage blanc et un auvent-bandeau de couleur bleu esquissera une vague sur ces façades. Luc Simon a imaginé l’aspect extérieur du futur pôle à l’image de ses bateaux : sobre et moderne.

Le pôle Nautique du Léman : un port à sec de 500 bateaux, un hall d’exposition, un chantier naval, une boutique nautique, un cabinet d'architecture navale. (Projet d’architecture pour le future  pôle nautique du Léman, Douvaine, France)

Pour enrichir son offre autour du nautisme Luc Simon s’adjoint en 2015 les compétences de trois nouvelles sociétés basées à Genève (GM Marine) et à Annecy (Savoie Marine et Annecy Loisirs). Gm marine est spécialisé dans le yachting et les grandes unités à moteur et propose, des places de port,  un services de vente et d’hivernage.

Savoie Marine - Etoile Filante carte postale(Savoie Marine – l’Etoile Filante : carte postale)

Savoie Marine est implanté au bord du lac d’Annecy depuis 50 ans. Spécialisé dans le nautisme  Savoie Marine est constructeur de l’étoile filante, de Skicraft et de barques depuis 1964. Savoie marine regroupe un magasin d’accastillage et d’articles de sport nautique (Jobe, Hyperlite, Liquid Force, Ronix, O’Brien, Connelly …), un chantier naval avec un accès direct au lac et un port de 31 places. Importateur exclusif en France des bateaux de wake TIGE Annecy Loisirs est revendeur de la marque QUICKSILVER et des moteurs Mercury et Honda.